L'app Doctolib. . © Crédits photos Dailymotion

Le cofondateur de l’application “Doctolib” Stanislas Niox-Château a été sélectionné en Equipe de France de tennis

Il est passé du très haut niveau sportif à l'entreprenariat. Aujourd'hui, sa start-up reçoit près de 17 millions de visites par mois et embauche 450 employés.

Il aurait aimé réussir dans le tennis, il le fait finalement dans le monde de l’entreprise. Stanislas Niox-Château a été sélectionné en Equipe de France et a été six fois vainqueur des championnats de tennis de Paris.
Une carrière prometteuse est alors en vue, mais le sportif se blesse en 2004, et se dirige vers la prestigieuse école HEC.

Il lance l’appli “La Fourchette” et “Doctolib”

Après avoir lancé l’appli “La Fourchette” qui permet de réserver une table dans les restaurants proches de chez soi mais aussi de profiter de différentes réductions allant jusqu’à moins 50% sur la carte, il cofonde l’application “Doctolib” en 2013, une plateforme qui permet aux patients de prendre rendez-vous sur Internet avec un médecin généraliste ou un spécialiste.

A 31 ans, Stanislas Niox-Château est un homme heureux et lucide, il explique : “En sport comme dans l’entrepreneuriat, je n’étais pas forcément le meilleur, mais j’étais hyper besogneux. Le tennis, pour moi, ça a été une école de vie : travailler beaucoup, se remettre en question, faire preuve d’endurance et d’humilité“, explique-t-il dans Capital.

Sur sa plateforme “Doctolib”, le patron donne quelques indications : “On facilite toutes les tâches administratives, et ont permet aux professionnels d’économiser de 30 à 50% de leur temps et de réduire de 75% leur nombre de rendez-vous non honorés !“.
En quatre ans, la plateforme a séduit 45.000 professionnels, 1.000 établissements de santé.