L’opération des intestins a été à la hauteur de ce robot chirurgien

Un robot a eu les compétences pour opérer des intestins, certes, il ne s’est pas exercé sur un humain, mais la prouesse est parfaite. Cela montre que STAR pourrait parfaitement remplacer les mains d’or des chirurgiens.

La chirurgie a découvert la robotique en 1983

Le robot médical a été vu pour la première fois il y a 33 ans à Vancouver. Prénommé Arthrobot, il a changé le visage de la médecine en montrant que la robotique pouvait parfaitement avoir un impact positif. C’est le docteur James McEwen qui a eu la chance d’évoluer dans cette salle en compagnie de son équipe et de cet appareil. L’opération concernait une intervention orthopédique au UBC hospital. Ce fut le coup d’envoi d’une longue série, puisque plus de 60 opérations ont par la suite été au rendez-vous. Deux ans plus tard, un documentaire a même été consacré à ces robots prêts à changer le visage du monde. National Geographic avait donc enquêté sur cette révolution robotique.

Des cochons vivants et opérés par le robot STAR

Il n’est donc pas surprenant de constater qu’un robot baptisé STAR a eu les capacités d’opérer des tissus mous. Au vu de cette première réussite, les chances sont grandes de voir un jour ces appareils envahir les blocs opératoires. Ils prendraient ainsi la place de ces chirurgiens qui sont réputés pour avoir des mains d’or. Le Smart Tissue Autonomous Robot est composé d’un bras télémanipulateur qu’il est possible de bouger selon les besoins. Il est équipé par des instruments chirurgicaux qui sont essentiels pour intervenir sur le patient. De plus, les chercheurs ont décidé d’intégrer un concept lié à l’imagerie intelligente avec des marqueurs qui ont la particularité d’être fluorescents.

Les résultats ont été identiques à chaque fois

Ce robot s’est focalisé sur l’intestin d’un cochon qu’il était nécessaire de recoudre. Pour savoir si STAR avait bien travaillé, les scientifiques ont été contraints de réitérer cette prouesse a plusieurs reprises. À chaque fois, les résultats ont été identiques. Il ne s’agissait donc pas d’un coup de chance. Les résultats de l’enquête sont concluants notamment lorsque l’on sait que les fameux cochons ont pu survivre, ils n’ont pas subi de complications.

En intervenant sur des tissus mous, le robot prouve qu’il dispose d’une dextérité très appréciable. Cela lui permettrait d’agir avec précision et rigueur sur les humains, mais sera-t-il un jour utilisé dans ce sens ? Pour découvrir les conclusions de cette étude, il suffit de contempler la revue Science Translational Medicine. Cette dernière apporte un attrait particulier pour la médecine.