Une cuisine équipée. . © Crédits photos Dailymotion

Obsolescence programmée : Le gouvernement va mettre en place un indice de réparabilité

Une récente étude de l’Ademe explique que 88 % des Français changent de smartphone alors que celui-ci fonctionne encore. Afin de mieux informer les consommateurs, un indice de réparabilité sera bientôt présent sur les produits électroménagers et électroniques.

Brune Poirson, secrétaire d’Etat au ministère de la Transition écologique et solidaire vient de le confirmer : Dès le 1er janvier 2020, les produits électroménagers, électroniques et les meubles seront notés de 1 à 10, selon un indice de possible réparabilité. Objectif du gouvernement : lutter contre l’obsolescence programmée et ainsi également réduire l’impact environnemental.

On remplace trop rapidement nos appareils

A ce jour, les consommateurs changent trop rapidement leurs appareils du quotidien contre des produits identiques, mais neufs. Seulement, dans la plupart des cas les appareils partis à la poubelle pourraient encore fonctionner. Ainsi, pourrions-nous faire des économies (éviter par exemple de changer sa machine à laver) et limiter les effets néfastes sur l’environnement.
Nos voisins Allemands économisent entre 60 et 137 millions d’euros chaque année grâce à l’allongement de la durée de vie des biens de consommation.
Notez que pour les fabricants, l’obsolescence programmée constitue un délit passible d’une amende de 300.000 euros et jusqu’à deux ans de prison.

Pour l’association Hop (Halte à l’obsolescence programmée), le gouvernement est sur la bonne voie mais il faut faire encore plus et tendre vers une transparence complète sur la fiabilité des produits.

75% des clients de la Fnac veulent des informations sur la durée de vie des produits

Dans un tweet, Brune Poirson explique : “75% des clients @Fnac @Darty_Officiel veulent des informations sur la durée de vie des produits. Ça tombe très bien, le @gouvernementFR va mettre en place à partir du 1er janvier 2020 un indice de réparabilité des produits“.

Tags: