Cuisine d'un restaurant. . © Crédits photos capture Dailymotion

Restauration : Les députés de la commission du développement durable veulent imposer le “doggy bag”

Un amendement a été adopté par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale afin de faire rendre obligatoire dans les restaurants le "doggy bag". Explications.

Ramener chez soi les restes alimentaires mais également les boissons non consommées sur place. Telle est l’idée de ce nouvel amendement “doggy bag“. Objectif avoué : Lutter contre le gaspillage alimentaire.

Les Français laissent de côté 157 grammes dans les bistrots et autres restaurants étoilés

Le parisien explique qu’en moyenne, les Français laissent de côté 157 grammes dans les bistrots et autres restaurants étoilés, des aliments qu’ils n’arrivent pas à finir et qui passent par la case “poubelle” des restaurants. Face à ce “cas de conscience”, pourquoi les restaurateurs ne proposeraient pas une boite afin que les clients amènent à leur domicile leur reste de repas…

Aux USA, le “doggy bag” est entré dans les mœurs tout comme en Asie

Face à cette “possible” obligation, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) prévient :
Ce n’est pas très judicieux de vouloir contraindre de manière réglementaire l’ensemble de la profession à acheter des ‘doggy bags’, d’autant que c’est une pratique anglo-saxonne qui n’est pas vraiment dans la culture française“.

Il y a dix ans, aucun client ne demandait à ramener son repas chez lui

Pour le président de la branche restauration au sein de l’UMIH de la Haute-Garonne (UMIH de la Haute-Garonne), l’idée est appréciée :
Il y a dix ans, aucun client ne demandait à ramener son repas chez lui. Aujourd’hui, environ six clients sur dix le font lorsque nous leur proposons. Les gens sont plus sensibles au gaspillage et au prix des choses“.