Le logo Rolls Royce . © Pixabay / Public Domain

Rolls Royce affiche des pertes record en 2016 avec la chute de la livre

Le motoriste britannique présente une perte annuelle de 4 milliards de livre pour l'année 2016 selon un communiqué publié ce mardi.

Sale temps pour le motoriste britannique Rolls Royce ! Sur fond de Brexit et de dépréciation de la livre sterling, le groupe anglais affiche une perte nette historique de 4 milliards de livre, soit près de 4,8 milliards d’euros, en 2016. Le constructeur n’en est pas à sa première difficulté financière mais celle ci est d’un montant record comparé au bénéfice net de 84 millions d’euros réalisé en 2015.

Comptabilisation de la chute de la livre

Cette fois ci ces deux problèmes viennent de la chute de la livre après le vote du Brexit et d’une amende pour une affaire de corruption. Le motoriste suit des règles comptables qui l’obligent à intégrer les variations des taux de change pour établir ses documents financiers. Il explique dans son communiqué ne pas disposer de couverture contre les changes et devoir comptabiliser au prix du marché l’évolution de la livre, ce qui lui aura été très défavorable avec la chute de la livre suite au Brexit.

La devise s’est retrouvée beaucoup moins interessante alors qu’une grande partie des contrats de Rolls Royce sont en dollars et en euro. Le motoriste se retrouve à comptabiliser les coûts de la baisse de la livre à hauteur de 4,4 milliards. Le groupe britannique a aussi enregistré une amende de 671 millions de livres pour régler une affaire de corruption auprès de la justice britannique, américaine et brésilienne qui remonte à 2012.

Une mesure comptable qui ne reflète pas la santé de Rolls Royce

Mais le PDG de Rolls Royce, Warren East souligne que ces évènements exceptionnels ne témoignent pas de la santé de l’entreprise.“Ca n’a pas d’impact sur ce qui se passe vraiment dans l’entreprise et la trésorerie, c’est juste une mesure comptable” déclare-t-il.

Tout n’est pas noir pour le motoriste puisque son chiffre d’affaires à augmenté en 2016 de 9% à 14,96 milliards de livres. De même son bénéfice courant, avant les ajustements de change notamment, a reculé de 49% à 813 millions de livres, mieux que ce qu’estimait le constructeur avec 687 millions.