L'application Snapchat . © 360b / Shutterstock.com

Snapchat prépare son entrée en bourse pour mars 2017

La société californienne Snap Inc se prépare pour son introduction en bourse et dévoile ses compte aux investisseurs. Une situation mitigée avec une croissance importante mais des difficultés à monétiser ses services.

Snap Inc, la société derrière le service de messagerie instantanée et de photos temporaires, Snapchat, prépare son introduction en bourse. La firme californienne espère faire son entrée en mars de cette année et dévoile pour la première fois ses comptes aux investisseurs. La société fait état d’une forte croissance et compte sur sa base de 160 millions d’utilisateurs quotidiens pour séduire malgré ses difficultés à monétiser ses services et dégager des bénéfices.

Une nouvelle opération record pour le secteur high-tech

Snap présentait ses comptes jeudi soir afin de préparer le terrain pour son introduction en bourse (IPO), lors de laquelle elle espère lever près de 3 milliards de dollars supplémentaires. L’opération est prévue pour le début du mois de mars et devrait se faire sur le New-York Stock Exchange (NYSE) plutôt que l’habituel Nasdaq. Cotée sous le code SNAP, elle y vise une valorisation entre 20 et 25 milliards de dollars.

Si elle atteint cette somme, l’opération serait la plus grosse introduction en bourse dans le secteur high-tech américain depuis l’entrée de Facebook en 2012, et la plus grosse dans le monde après le lancement du chinois Alibaba en 2014. Mais après le pétard mouillé de Twitter sur les marchés financiers, le bon accueil de la part des investisseurs n’est pas garantit.

Performances mitigées

L’entreprise au fantôme jaune met en avant une très forte croissance et une basse d’utilisateurs quotidiens de près de 160 millions d’utilisateurs au quatrième trimestre 2016, contre 130 millions au premier trimestre de la même année. Elle dispose également d’un public jeune avec 87% de moins de 35 ans aux USACependant la croissance semble ralentir alors qu’elle n’a augmenté que de 5 millions par rapport au troisième trimestre. Du coté de Snapchat on assure que ce ralentissement est dû à des difficultés techniques lors de la mise en place de nouveautés et mises à jour.

Mais les plus sceptiques pourront pointer du doigt la rude concurrence de Facebook avec son service Instagram qui a introduit en parallèle une fonctionnalité de “Stories” similaire. Qui plus est la situation financière de l’entreprise est mitigée. Si Snap a multiplié par 7 son chiffre d’affaires pour atteindre 405 millions de dollars en 2016, elle accuse aussi un déficit en progression à 515 millions de dollars, contre 373 millions l’année précédente.