Le site de vente de vin en ligne Le Petit Ballon . © Capture d'écran

Vente-privee se paie la start-up Le Petit Ballon

Le site de déstockage et bonnes affaires en ligne s'empare de la start-up Le Petit Ballon qui vend des bouteilles de vin par abonnement.

Le mastodonte du déstockage en ligne comble sa soif d’expansion avec une prise de participation majoritaire dans la start-up Le Petit Ballon, qui vend des bouteilles de vin par abonnement. Le concept et le style du site a plu à Vente-privee qui veut accélérer sa diversification et son développement dans l’univers du vin.

Le Petit Ballon, pionnier de la vente de vin par abonnement

La jeune pousse parisienne, créée en 2011, est pionnière de la vente de box par abonnement, et tout particulièrement dans le domaine du vin. Forte de ses 60.000 abonnés, elle a expédié 1 millions de bouteilles en 2016 pour un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros. La recette de son succès tient a son propre algorithme de recommandation, sa classification par goût et un ton ludique qui dépoussière l’achat de vin en ligne.

Le niveau et le montant de la prise de participation n’ont pas été précisés mais Le Petit Ballon restera piloté de façon autonome par ses quatre fondateurs. Ce rapprochement sera mutuellement bénéfique pour les deux entreprises. La start-up bénéficiera du volume et de la visibilité de Vente-privée pour se développer davantage. Avec 4,5 millions de visiteurs uniques quotidiens et 30 millions de membres français, Vente-privée expédie 180.000 colis quotidiennement depuis ses 13 entrepôts européens. De quoi donner un beau coup de pouce à la start-up.

Une acquisition mutuellement bénéfique

Vente-privee de son coté, cherche la crédibilité et l’expertise. Avec cette acquisition le site de déstockage bénéficiera de l’innovation du Petit Ballon, de sa selection de vins et des conseils de ses oenologues. Le PDG et fondateur de Vente-privee, Jacques-Antoine Granjon explique : “Cette acquisition va nous permettre d’avoir un ton différent pour parler d’œnologie”.

Vente-privee a déjà un pied dans la vente de vin en ligne, avec 5 millions de bouteilles de vin écoulées par an pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. Soit 5% des offres du site qui réalise 3 milliards d’euros au total. Mais le PDG ambitionne de faire plus : “Nous voulons réinventer l’expérience de shopping du vin en ligne” déclare-t-il. Les deux sociétés notent que pour y parvenir elles “travailleront toutes les synergies pour repenser l’expérience utilisateur et détecter de nouvelles opportunités d’innovation sur le secteur, en s’appuyant sur le savoir-faire différenciant des équipes du Petit Ballon et l’expertise e-commerce de vente-privee”.