Le viager de retour en France pour compléter les retraites des seniors

Le viager n’a jamais eu tellement le cote en France. Considéré comme un espèce de pari sur la mort, les mœurs françaises ont eu du mal à se faire à cette idée. Les ventes en viager demeurent donc très minoritaires dans notre pays (environ 4000 par an). Nous avons tous en tête l’histoire de Jeanne Calment morte à 122 ans et dont le notaire qui est mort avant elle, avait payé plus du double de sa maison. Une histoire encore bien encrée dans les esprits et qui en a refroidit plus d’un.

Le problème qui se pose aujourd’hui, est que la population est de plus en plus et vieille et par conséquent coûte très chère. En 2040, le tiers de la population aura plus de 60 ans. Les retraites, les aides aux seniors et les pensions en tout genre sont donc versées beaucoup plus longtemps qu’il y a quelques années en arrière et tout cela coûte cher à l’état.

La solution se trouve donc peut être dans le viager. C’est en tout cas ce que pense la Caisse des dépôts qui a décidé de relancer le viager en France. C’est le projet Certivia qui a été créé et qui rassemble une dizaine d’investisseurs. C’est un fond d’investissements de biens immobiliers. Le but étant bien évidemment d’améliorer le quotidien des seniors en leur apportant une source de revenus supplémentaire.

L’avenir nous dira si la relance du viager a réellement fonctionné et si les mœurs des gens ont un peu évolué face à cette espèce de spéculation sur la mort.