Un avion de la compagnie Vietnam Airlines . © MASCLET Philippe - MasterFilms / Airbus

Le Vietnam commande 40 appareils à Airbus

Le fabricant Airbus a annoncé mardi 6 septembre la vente de 40 avions à trois compagnies aériennes vietnamiennes, pour 6,5 milliards de dollars.

Une rentrée très positive pour Airbus, alors que le constructeur aéronautique européen vient de passer un accord avec 3 compagnies aériennes vietnamiennes sur la vente de 40 appareils pour un montant de 6,5 milliards de dollars, soit 5,8 milliards d’euros, durant la visite de deux jours du président François Hollande au Vietnam.

Trois commandes vietnamiennes pour 40 avions

Le groupe Airbus à su décrocher trois belles commandes en République socialiste du Vietnam. La compagnie low-cost VietJet, première compagnie privée du pays, a passé commande pour 20 appareils A321 pour continuer son expansion alors qu’elle opère déjà plus de 25% des vols intérieurs.

Autre client, la JetStar Pacific, a commandé 10 avions A320 pour un premier accord avec le constructeur européen. La low-cost, qui appartient à 70% à Vietnam Airlines et 30% au groupe australien Quantas, utilise déjà 12 appareils de ce type sur 28 vols domestiques et régionaux mais en leasing pour le moment.

De son coté, la compagnie Vietnam Airlines a signé une lettre d’intention pour 10 appareils A350-900 qu’elle utilisera sur des lignes sans escale reliant le pays communiste aux Etats-Unis, de Ho-Chi-Minh-Ville à Los Angeles pour commencer. La compagnie est l’un des 8 transporteurs qui exploitent actuellement ce type d’avion, première en Asie de l’Est et deuxième dans le monde, elle en exploite 4 et en attend encore 10 sans compter cette nouvelle commande.

Le marché et les transports du Sud-Est asiatique se développent

Le Vietnam, avec une croissance record de 6,68% l’année dernière, est un des pays les plus dynamiques du Sud-Est asiatique. La croissance de la classe moyenne dans cette région en fait un marché très porteur pour les compagnies low-cost cherchant à exploiter ce nouveau segment de voyageurs, qui n’ont souvent jamais pris l’avion et n’ont pas les moyens pour les lignes plus onéreuses. D’après le constructeur américain Boeing, cette zone géographique aura besoin de de plus de 3700 nouveaux avions lors des 20 prochaines années.