Un VAE . © Crédits photos capture vidéo Youtube

Le marché du vélo électrique décolle


Il et maniable, écologique et demande que peu d’entretien. Le vélo électrique est en plein boum en France et séduit autant en ville qu’à la campagne.
Plutôt rapide, silencieux et bon pour la santé, le vélo à assistance électrique (VAE) s’est imposé, en une petite décennie dans l’hexagone. L’an passé, il s’est vendu 255 000 vélos électriques soit 2 fois plus qu’en 2016 ; il faut dire qu’aujourd’hui leurs batteries rechargeables sur secteur permettent de réaliser entre 50 à 70 kilomètres selon les modèles.

Dans sept ans, les ventes atteindront le million

Pour le président de l’Union sport & cycle, Jérôme Valentin, dans sept ans, les ventes atteindront le million notamment à cause des coûts liés aux voitures que tout le monde ne peut plus assumer mais aussi par l’envie de promenade (cyclotourisme) qui permet de découvrir les régions et prendre le ‘bon air’. Aujourd’hui en magasin, 35 à 40% des vélos vendus sont des appareils à assistance électrique.
Pour Denis Briscadieu, patron de Cyclelab et vice-président de la Commission cycles : “Le VAE c’est une croissance phénoménale, bien plus forte que celle du VTT dans les années 1990, A l’époque, le VTT avait complètement relancé le secteur. Désormais, c’est le vélo à assistance électrique qui régénère le marché“, assure le responsable.
Notez que pour acheter un vélo électrique, il existe des aides gouvernementales. En 2017, 1 523 contribuables en ont profité pour un montant total de 456 900 euros. Chaque acheteur a pu déduire 300 euros de sa facture totale. L’opération est reconduite même si le montant est désormais plafonné à 200 euros.