Image d'illustration, une chaîne de montage PSA . © Frederic Legrand / Shutterstock.com

PSA compte moderniser le site de Sochaux et investir 200 millions sur 5 ans

Le groupe PSA a annoncé vouloir moderniser et revoir son site historique de Sochaux à grand coups d'investissements sur les 5 prochaines années.

Le constructeur automobile PSA a annoncé ce vendredi matin un plan d’investissement et de modernisation de son usine historique de Sochaux. Baptisé “Sochaux 2022” , son objectif est de faire rentrer l’usine sochalienne dans le 21ème siècle à grand renforts d’investissements. Le groupe prévoit d’y consacrer 200 millions d’euros sur les 5 prochaines années pour optimiser complètement la production du site à l’aide d’une nouvelle presse, d’une ligne d’assemblage unique et de bâtiments repensés.

Une usine vétuste et pas optimisée

Il faut dire que le site dispose d’une longue histoire et que son évolution au fil du temps ne s’est pas toujours faite avec l’optimisation en tête. L’usine s’est développée de manière organique et comme l’explique PSA dans son communiqué : “L’objectif de ce projet stratégique consiste à simplifier un flux, hérité de plus de 100 ans d’histoire industrielle, et qui ne permet pas à Sochaux d’exprimer son plein potentiel par rapport aux autres sites industriels du Groupe PSA”.

Le constructeur détaille la problématique : “Sochaux est aujourd’hui un site de production complexe, qui s’étend sur une superficie de 200 hectares, qui comporte 24 kilomètres de convoyeurs et qui mobilise des dizaines de camions chaque jour pour déplacer les sous-ensembles des véhicules en production”. Au final “le flux de production n’était pas forcément logique” souligne un porte parole en expliquant que des pièces se retrouvaient à transiter par camions au sein du site.

PSA veut en faire le site du futur

Le but du plan est clair, repenser complètement la logistique et l’organisation du site pour optimiser la production et en faire un véritable fleuron de PSA, en accord avec ses performances industrielles. Pour cela, certains bâtiments seront détruits pour libérer de l’espace et d’autres construits pour améliorer la logistique, avec notamment un nouveau bâtiment pour l’emboutissage.

Le constructeur prévoit également l’installation d’une nouvelle ligne de presse, la plus grande depuis 25 ans, le long d’une ligne d’assemblage unique. Si le site qui emploie près de 11 000 personnes devrait proposer moins de postes “logistiques” après cette refonte, le groupe va tout de même procéder à 170 recrutements CDI pour 2017.

Tags: