Logo Peugeot . © Pixabay / Public Domain

PSA aimerait bien racheter les marques de General Motors en Europe

Alors que GM annonçait il y a une semaine une nouvelle perte pour 2016, le groupe PSA a fait savoir mardi 14 février son envie de racheter ses marques européennes.

Voilà une nouvelle qui risque de secouer un peu le secteur automobile européen. Alors que General Motors annonçait la semaine dernière un nouveau déficit pour ses activités européennes en 2016, Peugeot a fait savoir mardi 14 février son envie de se rapprocher du groupe en vue d’un éventuel rachat qui lui permettrait d’atteindre une taille critique.

Peugeot à la recherche d’une taille critique pour de meilleurs marges

Le groupe PSA, propriétaire des marques Peugeot, Citroën et DS souhaiterais étoffer son catalogue en rachetant les marques européens de GM, à savoir Opel sur le continent et Vauxhall au Royaume-Uni. Un porte parle de l’entreprise a déclaré que “le groupe PSA confirme explorer de nombreuses initiatives stratégiques dont le but est à la fois d’améliorer la rentabilité et la performance opérationnelle, y compris un rapprochement avec Opel et Vauxhall”.

Si “à ce stade, il n’existe aucune certitude sur la conclusion d’un éventuel accord” comme le précise PSA dans son communiqué repris par GM, une telle acquisition pourrait permettre au français d’atteindre une taille critique, d’améliorer ses marges grâce au volume et de jouer des coudes avec les autres groupes européens, en particulier l’alliance Renault-Nissan. Avec actuellement 1,9 millions de véhicules en Europe, ce rachat d’Opel et Vauxhall offrirait à PSA 1,2 millions d’immatriculations supplémentaires pour un total de 16% des ventes du marché européen. De quoi passer devant Renault Nissan et ses 2,2 millions pour arriver derrière Volkswagen et ses 3,6 millions.

Une alliance préalable

De son coté GM affiche une perte de 257  millions de dollars sur l’Europe en 2016, en déficit pour la seizième fois consécutive. D’après les spécialistes, General Motors souffre de surcapacités et d’un portefeuille de produits mince. Les deux groupes se connaissent tout de même déjà bien puisqu’ils coopèrent depuis 2012-2013.

General Motors et le groupe PSA ont mis en œuvre une alliance qui couvre, à ce jour, trois projets en Europe, qui ont généré des synergies assez importantes” déclare le porte parole de PSA. Ils s’agit de projets ponctuels depuis la sortie de GM du capital de PSA, qui incluent un utilitaire et un monoplaces qui devrait sortir l’an prochain des usines espagnoles des deux groupes. En attendant cet éventuel rachat est scruté de près par l’Etat français, actionnaire de PSA, les autorités allemandes attachées à la marque et aux usines locales et le gouvernement anglais également inquiet de l’impact d’une telle opération.

Tags:, , ,