PSA Peugeot Citroën dévoile les premiers résultats de consommation “en usage client”

PSA Peugeot Citroën a dévoilé mardi les premiers résultats de consommation de véhicules “en usage client”, engagement pris dans la foulée de l’affaire Volkswagen au nom du rétablissement de la confiance.

“protéger la confiance de nos consommateurs en matière de consommation”

En novembre dernier, deux mois après le début du scandale aux moteurs truqués du géant allemand, PSA avait indiqué avoir conclu un accord avec l’ONG verte “Transport et Environnement” (T&E) pour cette opération.

“Nous avons été évidemment choqués par ce qui s’est passé avec le +Volkswagengate+, et d’une certaine façon comme toute la profession, comme toute l’industrie automobile, nous avons été impactés par cette situation, et ceci nous a beaucoup chagrinés”, a remarqué le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, lors d’une conférence en marge du salon de Genève.

“Il était important de protéger la confiance de nos consommateurs en matière de connaissance de la consommation de leurs automobiles”, a ajouté M. Tavares.

PSA a promis mardi qu’il officialiserait avant l’été 2016 ces chiffres de consommation pour 30 modèles de ses marques. Dans l’immédiat, il a publié ceux de trois autos suivant un protocole censé refléter le comportement du “client moyen”, conduisant en ville (25,5 km), sur route (35,7 km) et sur autoroute (31,1 km).

Trois voitures concernées

Les trois voitures concernées étaient équipées d’un diesel 1,6 litre de 120 chevaux en boîte manuelle: une berline moyenne Peugeot 308, un grand monospace Citroën C4 Picasso et une citadine DS3.

Sans surprise, toutes les consommations dépassent celles de l’homologation européenne actuelle (NEDC), dont l’affaire Volkswagen a mis en lumière le caractère obsolète et peu représentatif. De nouvelles normes, censées mieux traduire les conditions réelles (WLTP) sont en cours de mise au point pour une application à partir de 2017.

La Peugeot consomme ainsi 5 litres aux 100 km (contre 3,2 litres en cycle NEDC), la Citroën 5,6 litres (4 en NEDC) et la DS 4,9 litres (3,6 selon le cycle actuel), selon ces résultats certifiés par le bureau Veritas, a indiqué PSA. Dépassé ou non, le NEDC “est le seul cycle pour lequel l’ensemble des constructeurs mesure la consommation des voitures (…) c’est un thermomètre”, a reconnu le patron de la recherche et développement de PSA, Gilles Le Borgne.

“Si d’autres veulent se joindre à cette initiative, on serait ravis”, a-t-il ajouté. Mais aucun ne s’est encore manifesté, selon lui.