Un véhicule diesel. . © Crédits photos reportage BFM

Il devient de plus en plus difficile de vendre sa voiture diesel d’occasion

Elles n'ont plus la cote que ce soit à l'argus ou pour les éventuels acheteurs de véhicule diesel d'occasion. Pour la première fois, le nombre de voitures particulières diesels en France a reculé l'an dernier.

Que ce soit comme voiture neuve ou d’occasion, les ventes de motorisations diesel sont en baisse. Selon l’Insee le nombre de voitures particulières diesel en France a reculé l’an dernier puisque le parc est passé à 19,855 millions en 2017, contre 19,900 millions l’année précédente, soit un recul de 0,2%.

Une baisse historique pour le diesel depuis près de 30 ans !

Flambée des prix du gazole, mauvaise image, interdiction en centre-ville, le diesel a de nombreux détracteurs. D’après AutoScout24, en septembre dernier, 35% seulement des voitures neuves vendues étaient équipées d’un moteur carburant au gazole. Sur le marché de l’occasion, la part du diesel atteignait le mois dernier 62%.
D’après une récente étude commandée par Aramis Auto, “40% des possesseurs de diesel ont prévu de changer de comportement, soit en gardant leur voiture jusqu’au bout, soit en essayant de la revendre au plus vite”.