Société Générale. . © Crédits photos capture vidéo/France3

La Société Générale va favoriser le numérique mais supprime 3 450 emplois

D'ici à 2020, la banque Société Générale va fermer une centaine d'agences et supprimer 900 postes, qui s’ajoutent aux 2 550 programmés au début de l’année 2016.

Le secteur bancaire est en pleine restructuration. La Société Générale va s’adapter aux évolutions croissantes des nouvelles technologies et aux clients qui s’intéressent de plus en plus aux banques en ligne.

La conséquence du développement des services en ligne

Cette refonte du monde bancaire est la conséquence du développement des services en ligne et des nouveaux réflexes des clients qui ouvrent de plus en plus des comptes dans une banque en ligne. En effet, la jeune génération délaisse la banque traditionnelle et ses services payants (carte bancaire, services payants “obligatoires” Etc).

Du coup et afin de coller à cette demande, la Société Générale souhaite devenir une banque totalement digitale. Dans son plan, la banque indique que 80% des processus seront automatisés d’ici 2020. Pour remplir une demande de crédit, souscrire à un nouveau produit bancaire, il suffira d’une simple connexion internet.
Un communiqué qui inquiète les syndicalistes même si beaucoup de départ se feront à la faveur de départs à la retraite.
Une déléguée syndicale CFDT Monique Motsch détail : “Beaucoup d’inquiétudes sur leur devenir, sur leur avenir, ce qu’ils vont faire demain, quels métiers ils vont exercer, et dans quelles conditions. On est inquiet“, s’alarme-t-elle.
Récemment, Orange à lancé Orange Bank mais de nouveaux concurrents comme Facebook, Google, Apple ou encore Amazon pourraient investir ce terrain.
Dans l’hexagone, un quart des emplois bancaires serait menacé par le développement du numérique.