Un immeuble Parisien . © Crédits photos capture vidéo Dailymotion

Locations appartements à Paris type Airbnb : Les propriétaires de plus en plus épinglés

Cela devient de plus en plus compliqué pour les loueurs "indélicats" d'appartements de type Airbnb. En effet, la Direction du logement et de l’habitat de la ville de Paris est de plus en plus stricte, et...efficace.

Durant le premier semestre 2017, les propriétaires ayant loué illégalement leur logement ont payé à la mairie de Paris une amende globale de 615.000 euros, soit 570.000 € de plus qu’à la même époque il y a un an.

Les amendes contre les fraudeurs en très fortes hausses

Selon Le Parisien, 31 propriétaires ont été verbalisés par la Direction du logement et de l’habitat.
Le site de location Airbnb France a expliqué : “Ces amendes concernent des loueurs parmi potentiellement plus de 300 plateformes de location, et qui sont loin d’être représentatifs de la communauté Airbnb à Paris où un hôte type loue son logement 33 jours par an“.

L’amende maximum forfaitaire est de 50.000 € par logement

Pour rappel, un propriétaire ne doit pas dépasser 120 jours de location par an comme le stipule la loi du 7 octobre 2016. En dépassant 4 mois de location, les biens sont considérés comme une résidence secondaire, dans ce cas, il est obligatoire de le déclarer en mairie comme meublé touristique.

La mairie de Paris rappel qu’à partie du 1er octobre 2017, les propriétaires qui louent des meublés touristiques, quelle que soit la durée de la location (plus ou moins 120 jours par an), devront se déclarer à la mairie afin d’obtenir un numéro qui figurera impérativement sur leur annonce. Et attention aux contrevenants, l’amende maximum forfaitaire est passée de 25.000 euros à 50.000 euros par logement.