Image d'illustration . © F.Schmidt/shutterstock.com

Paradis fiscaux : 50 entreprises américaines y ont placé 1.600 milliards

L'ONG Oxfam publie un rapport qui pointe du doigt les 50 plus grandes entreprises américaines. Avec leur recours aux paradis fiscaux, elles privent les Etats-Unis de 135 milliards d'impôts tout les ans.

Un sacré manque à gagner pour le fisc américain ! Près de 1.600 milliards de dollars échappent à l’administration fiscale des Etats-Unis tout les ans. En cause, les 50 pus grandes entreprises du pays qui ont recours aux paradis fiscaux pour stocker leurs gains et échapper à l’impôt. C’est ce qu’affirme le rapport publié par l’ONG Oxfam, qui pointe du doigt ces pratiques.

1.600 milliards de dollars dans les paradis fiscaux

Un rapport qui tombe à point nommé alors que se réunissent bientôt à Washington le FMI et la Banque Mondiale. L’ONG avance que 1.600 milliards de dollars, soit un dixième du produit intérieur brut américain et l’équivalent du PIB de la Corée du Sud, échappent chaque année au fisc américain, l’IRS (Internal Revenue Service). Une somme que les 50 plus grandes entreprises américaines placent à l’étranger, dans des paradis fiscaux.

Ces firmes auraient recours à un réseau “opaque et secret” de 1.751 filiales offshore afin stocker leurs gains loin de l’administration fiscale. D’après Robbie Silverman, l’un des responsables d’Oxfam, cité dans un communiqué : “Les entreprises qui cherchent à échapper à l’impôt privent les Etats-Unis de 135 milliards de recettes fiscales non perçues chaque année”.

Manque à gagner de 135 milliards pour le fisc

Il faut dire que ces entreprises profitent de la loi américaine pour éviter d’être taxées dans le pays, qui affiche un taux d’impôts sur les sociétés à 35%, l’un des plus élevés du monde industrialisé. Les USA taxent les bénéfices mondiaux mais l’impôt n’est appliqué que sur l’argent qui revient sur le sol américain.  Une loi qui permet aux entreprises de stocker indéfiniment en dehors des Etats-Unis leurs bénéfices réalisés à l’étranger.

Au final on trouve sur le podium Apple avec pas loin de 200 milliards de dollars placés à l’étranger, suivi par les laboratoires Pfizer avec 193,6 milliards et Microsoft avec 124 milliards. La situation pourrait changer puisque le président Trump avait promis pendant sa campagne de faire passer le taux d’impôts à 15% et de ne taxer qu’à 10% l’argent rapatrié des paradis fiscaux.