Des cartes bancaires. . © Crédits photos Dailymotion

Mobilité bancaire / loi Macron : 17% des Français ont eu envie de changer de banque mais n’ont pas osé le faire

Avec la loi Macron entrée en vigueur en février 2017, il est aujourd'hui aisé de changer de banque. Pourtant, l’UFC-Que Choisir n'est pas convaincu.

Selon l’UFC Que Choisir “Plus d’un consommateur sur cinq (22%) a souhaité changer de banque au cours de l’année écoulée, mais il est frappant de constater que plus des trois quarts de ces derniers (76%) n’ont pas osé franchir le Rubicon“.

De son côté, le CCSF (Comité consultatif du secteur financier avec OpinionWay) assure que 1,2 million de demandes de changements de banque ont été traitées, dont 45 à 60%, selon les réseaux bancaires, ont effectivement abouti à une fermeture de compte. 85% des bénéficiaires du service de mobilité interrogés se sont déclarés satisfaits,

Les banques s’occupent des démarches de transfert de compte

Avec la loi Macron sur la mobilité bancaire, la dite banque (la nouvelle banque choisie par le client) doit faciliter le changement d’établissement en s’occupant des démarches de transfert de son compte courant ainsi que des prélèvements et virements lui étant associés.

Par ailleurs, l’ensemble des établissements conservent dans leur base les coordonnées fournies par le client et lui écrivent en cas d’incident (chèques ou prélèvements) arrivant sur le compte pendant les 13 mois après la mobilité.

A ce jour, 7 Français sur 10 sont au courant que leur banque doit leur proposer un service d’aide à la mobilité bancaire en cas de changement de banque.

Tags: